Liu Yan

 

Considérée comme l’une des meilleures danseuses classiques en Chine, Liu Yan est la seule danseuse à se voir attribuer un solo à la Cérémonie d’Ouverture des Jeux Olympiques de Pékin en 2008.

 

Liu Yan est reconnue par tous les grands chorégraphes et danseurs pour sa technique, sa souplesse, sa grâce, sa ténacité. Elle est l’une des plus talentueuses danseuses de Chine. Liu Yan est et demeure la personnification même de la beauté et de la force la danse.

 

Liu Yan a été très tôt passionnée par la danse et très jeune, elle remporte de nombreux prix pour ses interprétations de danse classique chinoise. Elle commence la danse traditionnelle chinoise à l’âge de 9 ans et entre dans une école affiliée à une prestigieuse Académie de danse de Pékin. Elle est diplômé à l’Académie de la Danse de Pékin et gagne des éloges pour l’interprétation émotionnelle dans de ballets dramatiques classiques chinois. De 2004 à 2007, elle emporte énormément de lauréats des concours nationaux de danse en Chine et en Asie. A 23 ans, elle gagne la plus haute distinction de danse de la nation, le Prix du Lotus, pour une danse originale dépeignant la vie d’une pauvre fille souffrant de la perte de son véritable amour durant la fin de la dynastie Qing.

 

Bien avant sa sélection comme unique interprète pour la danse solo aux Jeux Olympiques, de nombreuses vidéos de ses interprétations étaient populaires sur You Tube. Le Directeur adjoint de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Pékin était si impressionné par son talent qu’il poussa les organisateurs de la faire se produire pour la nuit d’ouverture des Jeux. Au sommet d’une carrière d’or, elle est gravement blessée à ses vertèbres lors de la répétition des JO de Pékin. Cet accident la laisse paralysée à partir de la taille.

 

Pourtant l’amour pour la danse ne s’arrête pas.

 

Liu Yan crée une fondation en 2010 ‘Liu Yan Arts Special funds’ afin d’aider des étudiants ayant peu de ressources, des orphelins, des enfants de travailleurs immigrés afin de poursuivre des études artistiques.

 

Elle passe également un doctorat sur la danse théorique à l’Académie de Danse de Pékin. Elle s’oriente vers la danse des mains et publie récemment un livre sur la ‘Danse des Mains’ (‘dance of hands) où elle expose sa recherche sur la gestuelle des mains dans la danse classique chinoise et à l’étranger.

 

« C’est une véritable chance de danser dans le Fil Rouge. J’utilise uniquement mes mains, mes bras et mes yeux pour communiquer avec le public, je suis sûre que ce sera une nouvelle expérience ». China Daily Asia

 

Le Fil Rouge est sa première danse après son accident et marque ainsi sa renaissance sur scène - un défi physique et mental qu’elle relève. Il s’agit également de développer de nouvelles habitudes et techniques chorégraphiques. C’est une nouvelle approche de l’art.

 

 

 

Sophie Jégou

 

Tombée profondément amoureuse de la danse à une fête de mariage, Sophie décide de prendre des cours de Hip Hop et de Karaté à l'adolescence.

 

A 15 ans, elle suit l'option danse au Lycée à Dijon où elle découvre la danse contemporaine. Tous les soirs, elle suit des cours de danse classique avec Delphine Rouchousse et des cours de danse contemporaine avec Dominique Larcher avec qui elle a ses premières expériences scéniques au musée des Beaux-Arts et au Théâtre des Feuillants de Dijon

 

Elle part ensuite au Canda, en Colombie Britannique, afin de poursuivre des études de danse, théâtre, arts plastiques et anglais.

 

A 18 ans elle arrive sur Lyon, se forme aux Ateliers Desmaé. Elle interprète de nombreuses pièces de Kilina Crémona comme Le piège du Silence S et S 2.0, à la Biennale de la Danse off de Lyon, Sign and Shadows, aux Nuits Sonores de Lyon (janvier à juin 2011) et au Théâtre de Divonne les Bains (mars / mai 2012).

 

Xiaofeng Mou

 

Danseur et professeur chorégraphique.

 

Né en Chine et passionné pour la danse, Mou Xiaofeng commence par la danse traditionnelle chinoise au Conservatoire de danse traditionnelle chinoise au sein de Chandge en Chine de 1996 à 1999. Il suit ensuite des cours à l’institut professionnel d’Art du Hu Nan.

 

Il s’oriente vers la danse contemporaine.

 

Diplômé du Conservatoire à Rayonnement Régional de Toulon Provence Méditerranée et ayant suivi des stages avec plusieurs grands danseurs et chorégraphes, Larrio Ekson, Françoise Murcia, Deborah Salmirs, Angelo Monaco Alain Gruttadauria, Françoise Legree et Jean Christophe.

 

Il danse dans de nombreuses pièces contemporaines …

•« Jonction 2 » de François Laroche-vallière - 2013

•« Just to relax on the river » de Gaetano Battezzato – 2011

•« Pi Fu » de Luo Bing Yue – 2009 – Canton / Chine

•«What burns never returns » d’Alessandro Carboni

 

…et comédies musicales en Chine et en France

•« The King and I » au Théâtre du Chatelet - 2014

•« Notre Dame de Paris » lors de la tournée en Asie- 2012